Rentabilité Locative Immobilière

Il existe trois façons de calculer la rentabilité locative immobilière.


• La rentabilité brute :

Elle est calculée en fonction du pric d'acquisition du bien et ne prend en compte que le loyer brut annuel perçu
(hors charges)
Le prix d'acquisition comprend les frais relatifs à cette acquisition (agence immobilière, notaire...)

- Le calcul :

Taux de rentabilité brute (%) = 100 x (loyer mensuel x 12) / Prix d'acquisition du bien

- Exemple :

Un appartement est revenu à 65 000 € et les loyers perçus sont de 550 € par mois.
Le taux de rentabilité brute est de : 100 x (550 x 12) / 65 000 = 10,15 %

La rentabilité brute est un indicateur souvent utilisé comme argument de vente, mais il ne reflète en
général, pas la réalité car il ne prend en compte que les loyers.


• La rentabilité nette de frais et charges :

Elle est calculée en fonction du prix d'acquisition mais en tenant compte des frais liés à l'entretien et à la gestion
du bien.
Cela part du principe qu'un investissement immobilier nécessite des frais pour pouvoir continuer d'être loué au
prix du marché ou pour le valoriser. La plupart des charges sont prises en compte pour ce taux.

Il faut donc déduire :

- la taxe foncière (un mois de loyer environ) ;
- les charges non récupérables auprès ds locataires (frais de syndic...) ;
- les changements de locataire (vacances locatives) ;
- les travaux d'entretien courants ;
- les frais des gestion ;
- les assurances éventuelles loyers impayés.

- Le calcul :

Taux de rentabilité nette de frais (%) = 100 x (loyer mensuel x 12) - (total des charges) / Prix d'acquisition du bien

- Exemple :

Un appartement est revenu à 65 000 € et les loyers perçus sont de 550 € par mois et les charges annuelles sont
de 5 269 €.
Le taux de rentabilité nette de frais est de : 100 x ((550 x 12) - 5269) / 65 000 = 2,05 %


• La rentabilité nette :

Elle est calculée en prenant compte des recettes après impôts. C'est le taux le plus proche de la réalité mais
aussi le plus complexe à calculer, puisqu'il dépend de la fiscalité du baileur
. Ce taux n'est valable que si la situation de l'investisseur ne change pas.

En effet, des revenues en moins ou supplémentaires peuvent modifier sa situation fiscale et influencer la
rentabilité.

Les différences entre la rentabilité brute et la rentabilité nette peuvent être importantes, mais le niveau
de rentabilité d'un logement ne doit pas être le seul critère de choix pour investir dans l'immobilier locatif.
En effet, même si le logement offre une faible rentabilité locative, un bien immobilier peut offrir d'autres
avantages, comme
servir de résidence secondaire mais surtout de constituer un patrimoine.


Le taux de rentabilité ne prend pas en compte l'éventuelle plus value pouvant être réalisée dans
le cas de la revente du bien.

Notre sélection

Maison
135 000 €

Vente maison

Villa environs de Mazamet (81200)
89 m2 3 ch. 4 pièces
Maison
79 000 €

Vente Maison

Villa proche de Mazamet (81200)
80 m2 3 ch. 4 pièces
Maison
99 000 €

Vente Maison

Secteur de Mazamet (81200)
92 m2 2 ch. 4 pièces
Maison
85 000 €

Vente maison

Secteur de Mazamet (81200)
90 m2 4 ch. 6 pièces